Le yaourt à boire a trouvé sa place dans les habitudes des consommateurs occidentaux, et notamment européens, depuis plusieurs décennies. Ce produit laitier évolue au gré des tendances : goût, texture, composition doivent s’adapter continuellement aux enjeux du moment. De plus, les yaourts à boire conquièrent désormais des territoires géographiques nouveaux où ils s’adaptent à d’autres réalités socio-culturelles. Où en est-on actuellement ? Et à quoi vont ressembler les yaourts à boire de demain ?

Femme buvant un yaourt liquide

Quels sont les atouts et les caractéristiques du yaourt à boire ?

La particularité du yaourt à boire : c’est un aliment nomade. En petite bouteille ou en berlingot, il est facile à transporter. On peut déguster un yaourt à boire au petit-déjeuner ou au goûter ou le prendre en dessert après un sandwich, au bureau.

Autrefois, les fabricants visaient surtout les enfants et les adolescents. Les yaourts à boire étaient et restent bien pratiques pour faire boire du lait aux jeunes en pleine croissance.

Aujourd’hui, les adultes aussi consomment des yaourts à boire. Le produit s’intègre bien dans un mode de vie healthy / sportif / urban lifestyle, qui privilégie les aliments nomades et en même temps bons pour la santé. Un enfant peut le glisser dans son cartable, une personne active dans sa mallette de travail, un joggeur dans son sac banane.

Quelles sont les tendances actuelles pour les yaourts à boire ?

Ces caractéristiques donnent un gros avantage au yaourt liquide, car la tendance actuelle est au snacking et au nomadisme.

La croissance mondiale de ce produit laitier est importante. En tête, la Chine, le Brésil et le Kenya adorent les yaourts à boire. On a consommé 11,1 milliards de litres de yaourt à boire en 2020. Cet engouement sur le marché du yaourt à boire a plusieurs raisons :

  • culturelles (par exemple, les Chinois préfèrent traditionnellement les yaourts liquides),
  • sanitaires, notamment dans les pays du sud comme l’Afrique ou l’Amérique du Sud où les produits laitiers participent à la sensibilisation des populations aux questions de santé,
  • économiques, avec une percée des grandes marques dans les pays émergents.

À noter que, dans certains pays comme le Brésil, la chaîne du froid est souvent interrompue. On privilégie donc des produits laitiers qui se conservent à température ambiante. Les yaourts à boire thermisés sont finalement une source de calcium plus accessible que les fromages, les yaourts fermes et brassés, les fromages blancs, etc.

On comprend très bien pourquoi les grandes marques internationales jouent l’innovation avec ce produit.
Dès l’origine, celui-ci se déclinait en quelques goûts différents : nature, fraise, etc. Depuis, la palette de saveurs s’est diversifiée jusqu’à l’infini (framboise, vanille, pêche, chocolat, mais aussi cookies, spéculos ou noix de coco !) en même temps qu’elle s’adressait à des profils de consommateurs de plus en plus différents.

Toutefois, pour répondre à cet engouement, les yaourts à boire doivent faire la preuve de leurs atouts santé.

Le yaourt à boire est-il bon pour la santé ?

Le succès du yaourt à boire sur tous les continents, et notamment les pays du sud, réside aussi dans ses bienfaits nutritifs.

Les yaourts à boire sont bons au goût. Ils séduisent par leur texture crémeuse et fluide. Et, surtout, ils ont les mêmes avantages nutritionnels que les autres types de yaourts :

  • riches en protéines,
  • riches en vitamines,
  • riches en minéraux, et surtout en calcium,
  • faibles en matières grasses.

Un yaourt apporte une bonne partie du calcium nécessaire à un adulte en bonne santé. Selon l’ANSES, l’Apport Journalier Recommandé est de 950 mg/jour , soit à peu près deux ou trois produits laitiers. Ce calcium permet une bonne santé des os. Les besoins sont plus importants chez les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et adolescents et les seniors qui doivent construire, renforcer ou régénérer leur système osseux.

Autant d’excellents arguments à mettre en avant pour promouvoir les yaourts à boire, transportables et consommables à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Comment fabriquer un yaourt à boire qui répond aux nouvelles tendances de naturalité et de santé du marché ?

Les yaourts à boire doivent s’adapter aux attentes des consommateurs. Ces derniers sont de plus en plus attentifs aux ingrédients, surtout lorsqu’ils ont un mode de vie sain, sportif.

Une démarche de type Clean Label permet de séduire ces clients exigeants.
Cependant, comment concilier naturalitésaveur et onctuosité ? Comment obtenir de bonnes fonctionnalités de goût et de texture sans additif ?

Petite fille buvant un yaourt à boire

Les protéines de lait sont la solution.

Promilk® Yogfluid est une protéine de lait spécifiquement dédiée au marché du yaourt liquide et riche en protéines. Elle permet d’obtenir des produits crémeux et fluides, qui possèdent un bon goût laitier naturel. Elle est donc idéale pour la formulation d’un yaourt à boire sans sucre ajouté.

Les protéines laitières permettent la fabrication des yaourts à boire de demain !

Contactez nos experts

Retour vers toutes les actus

Partager cet article :

Article en lien