Bien vieillir, c’est aussi une question d’alimentation. Or, les protéines jouent un rôle important dans la lutte contre les problèmes de santé qui surviennent après 50 ans.

Quels produits faut-il proposer pour prévenir les carences et combattre la sarcopénie, l’arthrose, la dégénérescence osseuse et musculaire… ?

Comment concevoir des aliments riches en protéines pour les personnes âgées, boissons, crèmes desserts, shakes… qui soient également des produits plaisir, agréables au goût et à la texture ?

Femme âgée souriante dans un jardin

La santé des seniors en quelques chiffres

Les personnes âgées occupent une place de plus en plus importante dans la population mondiale.

D’après l’OMS, il y aura 2,1 milliards de personnes âgées de plus de 60 ans en 2050. Les seniors de plus de 80 ans seront 426 millions, ils seront donc trois fois plus nombreux qu’en 2020.

Cette mutation a commencé dans les pays à haut niveau de vie, comme ceux d’Europe, d’Amérique du Nord ou le Japon où le vieillissement est très important (une personne sur trois en 2020). Elle atteint désormais les autres pays.

Nous nous dirigeons donc vers une société mondiale vieillissante. Mais, surtout, cette tranche d’âge ne se sent pas en bonne santé. En France, par exemple, selon l’INSEE, plus d’une personne sur cinq âgée de 75 ans ou plus juge que son état de santé est mauvais ou très mauvais.

Parallèlement, plus les seniors avancent en âge, moins ils vivent encore à leur domicile. Un senior sur cinq âgé de 85 ans ou plus vit en institution. Or, les personnes âgées se sentent souvent en meilleure santé lorsqu’elles vivent chez elles.

Outre le devoir moral que la société a de prendre soin de ses aînés, la santé des personnes âgées est donc un défi majeur.

De quoi souffrent les personnes âgées ?

D’un point de vue biologique, vieillir, c’est subir une dégénérescence moléculaire et cellulaire progressive. Les capacités physiques et mentales se dégradent et le risque de maladie augmente.

Toutefois, ces changements ne sont pas strictement proportionnels au nombre des années. Il existe des seniors actifs à 75 ans tandis que des hommes et des femmes de 60 ans connaissent déjà des problèmes de santé invalidants. Ces différences entre les personnes âgées sont dues à des facteurs socio-culturels, les aléas de la vie (épreuves, traumatismes…), les modes de vie, les façons de s’alimenter.

C’est la raison pour laquelle il faut adapter l’activité et l’alimentation (et l’offre d’aliments riches en protéines) des personnes âgées aux différents types de populations : active, dépendante, vivant à domicile, placée en institution, encore en activité ou à la retraite, etc.

Les seniors déclarent notamment :

  • des maladies rhumatologiques, liées aux os et aux articulations (ostéopénie, ostéoporose, arthrose de la hanche ou du genou, polyarthrite rhumatoïde, et en conséquences fracture du col du fémur…) ;
  • des pathologies musculaires telles que la sarcopénie ;
  • des maladies cardiovasculaires ;
  • du diabète ;
  • des problèmes bucco-dentaires et de vue (déglutition difficile, diminution de la salivation…) ;
  • des maladies neurologiques (Alzheimer, Parkinson…) ;
  • des dépressions ;
  • des limitations physiques (perte de mobilité…) ;
  • de la dénutrition chez les grands seniors.

Comment prévenir les problèmes de santé des seniors ?

Il est possible de lutter contre la dégénérescence liée au vieillissement par l’alimentation et l’activité physique et intellectuelle.

L’un des principaux axes d’intervention se situe au niveau de la fonte musculaire. Quand les muscles fondent, on perd en autonomie. Les personnes âgées ont parfois des difficultés à marcher. Or, il est possible de lutter contre ce phénomène par l’activité physique douce (la marche, la natation, le vélo, etc.) et par la consommation d’aliments riches en protéines.

Les maladies cardiovasculaires se développent elles aussi quand les seniors prennent de l’âge, souvent parce qu’ils bougent moins, qu’ils se sentent isolés et peut-être stressés, qu’ils mangent plus, etc. La solution passe là aussi par un peu d’activité physique et un régime alimentaire plus sain et moins riche en mauvaises graisses (donc en cholestérol).

Couples de séniors déjeunant à l'extérieur de la maison

Et les os ? En vieillissant, la densité osseuse diminue. Les os se fragilisent et le risque de fractures augmente. Il est conseillé de marcher régulièrement et de consommer des aliments riches en calcium et en vitamine D.

Les personnes très âgées (plus de 80-85 ans) et notamment celles qui vivent en institution souffrent parfois de dénutrition. Sont en cause la solitude, les difficultés de déglutition, la perte d’appétit, etc. Pour pallier ce problème, il faut leur proposer des aliments riches et sains, bons pour leur santé mais aussi bons au goût et faciles à avaler.

Quels aliments riches en protéines pour les personnes âgées ?

Un aliment riche en protéines, pauvre en matières grasses pour éviter le mauvais cholestérol, avec du calcium pour renforcer les os : les produits laitiers répondent à toutes ces exigences. Ils s’intègrent bien à un régime alimentaire sain, composé également d’huiles végétales, de poissons, de fruits et de légumes, etc.

Ingredia formule des ingrédients laitiers pour la nutrition clinique.

Les produits laitiers apportent des protéines animales qui ont une composition équilibrée en acides aminés essentiels (BCAA, notamment leucine) et favorisent la synthèse musculaire dont les seniors ont tant besoin.

Ils contiennent aussi des caséines micellaires. Celles-ci contiennent 8,5 % de leucine et sont libérées lentement dans l’organisme. Elles ont donc des effets sur le long terme et sont particulièrement indiquées en cas de jeûne nocturne.

Quant au calcium des protéines laitières, il est biodisponible, c’est-à-dire qu’il est naturellement assimilable par le corps humain.

Ces spécificités sont importantes car, souvent, les personnes âgées mangent moins. C’est ce qui provoque la dénutrition. Leurs menus doivent donc leur apporter toutes les protéines, les acides aminés, les minéraux et les vitamines indispensables dans de plus petites prises alimentaires.

Ingredia a conçu la gamme Prodiet® pour répondre à ces besoins nutritionnels spécifiques. Les protéines Prodiet® permettent la formulation de produits protéinés faciles à consommer tout au long de la journée, y compris la nuit (boissons, crèmes desserts, etc.).

Ingredia aide les professionnels de santé et les fabricants de la nutrition clinique à proposer une alimentation de qualité à nos seniors.

Retour vers toutes les actus

Partager cet article :

Article en lien